La Catalaunie dans tous ses états

• 16/07/2007 - Juliette Récamier, exilée à Châlons

Juliette, l’exilée

Juliette Récamier n’est pas une enfant du pays. Pourtant, contrairement à Mme de Staël,

une rue châlonnaise porte son nom car un lien l’unit à la Catalaunie.

 

Une robe blanche sur un sofa de soie bleue", c’est Juliette Récamier, telle que la voit François-René de Chateaubriand la première fois chez Madame de Staël en 1801. Elle a 24 ans, elle est belle.

Née à Lyon, le 4 décembre 1777, Jeanne Françoise Julie Adélaïde Bernard est une enfant choyée et instruite : elle étudie Montaigne, Racine, Voltaire, elle lit Shakespeare dans le texte, apprend l’italien et la musique. Vers l’âge de 12 ans, Juliette monte à Paris et épouse à 15 ans le banquier Jacques Récamier, que l’on dit amant de sa mère. Union de pure convenance et d’amitié, ce mariage restera un mariage blanc. Juliette tient salon et reçoit ses amis, pour la plupart opposants au régime impérial, rue Basse du Rempart puis au couvent de l’Abbaye au Bois. L’influence de ce salon est reconnu dans le domaine des lettres et de la politique. François-René de Chateaubriand la rejoint chaque jour quand il est à Paris. Elle deviendra l’égérie de l’écrivain et sa plus tendre et plus fidèle amie. Leur relation amoureuse durera 30 ans.

 

Une femme entourée et adorée

Juliette Récamier est connue pour son charme, sa beauté, son intelligence et sa culture Elle est très courtisée mais repousse avec douceur et sans blesser les hommages trop pressants. Seul Benjamin Constant, éconduit et malade de jalousie, fait un portrait d’elle peu flatteur. Même Sainte-Beuve, connu pour sa méchante langue, parle d’elle en termes bienveillants : il dit qu’elle est un " doux génie ". Sous le Directoire, avec Hortense de Beauharnais, elle est l’une des reines à la mode qui reçoit dans les salons fastueux de son hôtel de la rue du Mont Blanc. On la dit aussi bonne et délicate. Les femmes recherchent son amitié. Germaine de Staël l’adore.

Elle compte parmi ses principaux adorateurs Lucien Bonaparte, le prince Auguste de Prusse, les scientifiques André-Marie Ampère et son fils Jean-Jacques, historien, les peintres Louis David et Eugène Delacroix, les écrivains Alphonse de Lamartine, Victor Hugo, Alexis de Tocqueville, Alfred de Musset, Henri Beyle, dit Stendhal et bien d’autres encore. Jusqu’à Honoré de Balzac, si fou de bonheur de l’avoir rencontrée, alors qu’elle approche de la soixantaine, qu’en sortant de chez elle il voudra, d’exultation, embrasser tous les passants. Elle les repousse tous sauf un, François-René de Chateaubriand.

 

Le salon d’une intellectuelle à la mode antique

Sous le Directoire, elle est l’une des premières à se meubler en style " étrusque " et à s’habiller " à la grecque ", et diffuse le goût pour l’" Antique " qui va prévaloir sous l’Empire. Elle est une figure clé de l’opposition au régime de Napoléon. Son salon a un rôle important dans la vie politique et intellectuelle de l’époque. Secrètement, elle est initiée à tous les projets de conspiration contre l’Empereur, qui pour la plupart naissent dans son salon. Son salon de l’Abbaye aux Bois, tenu à sa maturité, est le plus remarqué mais elle reçoit presque toujours de façon somptueuse, dans ses résidences parisiennes. Ses bals sont féeriques avec toilettes égyptiennes, grecques, romaines et turques. À l’Abbaye, son salon est décoré de riches draperies de soie blanche.

Juliette à Châlons

L’amitié que Madame Récamier entretient avec Madame de Staël, à partir de 1807 ajoute à la colère de l’Empereur. Juliette suit pendant cinq ans Germaine de Staël qui, pourchassée par Napoléon, déplace sa cour en province, à Coppet, puis à Chaumont-sur-Loire. En 1811, cette amitié vaut à Madame Récamier d’être exilée à quarante lieues de Paris. Elle décide alors de s’installer à Châlons, ville suffisamment éloignée de Paris mais cependant proche de la capitale.

 

La suite dans le N°59 du Petit Catalaunien Illustré 3€. Abonnement : 10€

En vente à la librairie Guerlin, place de la République 51000 Châlons-en-Champagne

Lire " Ils sont passés par Châlons " de Jean-Paul Barbier, Editions du Petit Catalaunien Illustré

Pour plus d’info : http://www.catalaunien.net/

Tel-répondeur/fax : 03 26 68 68 00

Courriel : catalaunien@gmail.com

 

Ajouter un commentaire :: Envoyer cet article

• 13/09/2008 - Belle Juliette

Publié par un châlonnais
qu'est-elle venue faire à Châlons ?
Lien permanent

• 19/09/2008 - réponse

Publié par Mémoria
Pour le savoir, il faut lire l'article complet dans le Petit Catalaunien Illustré N°59 !
Bien cordialement,
Mémoria
Lien permanent

Qui suis-je ?

Présentation de la Catalaunie : histoire, patrimoine, environnement. Discussion autour de l'actualité catalaunienne.

«  Novembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

Derniers articles

Conte d'apothicaire
Une truie au gibet
Dictionnaire des Châlonnais célèbres, illustres et mémorables
Les fillettes du prévôt
Histoires chaalonnaises drolatiques ou dramatiques
Une autres histoire de la fille sauvage
Le savetier et la pucelle
Histoires chaalonnaise drolatiques ou dramatiques
un nouveau roman de Bruno Malthet : Les mémoires de Baptiste Bouc-Bigot
99 moutons et un champenois... à la foire de Châlons
Histoire de la foire de Châlons-en-Champagne
Le Capitole en Champagne : les dessous d'un scandale
Trois résistants des temps modernes
Saute paillasse !
Les crues de la Marne
L'oppidum de La Cheppe et les Champs catalauniques
La guerre oubliée
Jean-Pierre Ravaux : le meilleur des Catalauni
Bulles champenoises radioactives
La destruction du château de Coolus
La guerre des pigeons
Châlons, capitale du front
1908-2008 : la religion et l'Etat, un débat et un combat toujours d'actualité
L'extraordinaire Monsieur Oehmichen
recette flan catalaunien au potiron
Solidarité et Paix
Bernard de Clairvaux prêche la Croisade à Chaalons
Juliette Récamier, exilée à Châlons
Marie-Angélique : l'enfant sauvage
Les Jards ont perdu le nord

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Album photos
Archives
Mes amis
Ecrivez-moi
Flux RSS

Liens amis

Petit Catalaunien Illustré
Nouvelle Catalaunie
culture blog
Dominique Brisson

Rubriques

à propos de l inconnue du grand bazar
actualité
voyages en Catalaunie

Mes amis



Article 28 sur 49
Page précédente | Page suivante